La SCELF, Société Civile des Editeurs de Langue Française.

Société Civile des Editeurs de Langue Française

CONNEXION       FAQ

Le Meilleur des amis
ROSE Sean
Actes Sud
Années 80 et aujourd'hui
France (Paris, Bordeaux)
Quelques mois, 20 ans après
Après vingt ans de silence, un homme s’apprête à retrouver l’ami avec lequel il a tout partagé à l’époque de ses études à Paris, l’ami qu’il a trahi en aimant et étant aimé de sa promise, et qu’il n’a pas revu. Une méditation sur les errances identitaires et amoureuses, qui pose comme centre de gravité de toute existence, fatalement, le premier amour.
Voilà vingt ans que le narrateur n’a pas revu Thibaut. Lorsqu’ils étaient étudiants à Paris, ils refaisaient le monde dans les bistrots de Montmartre ou du Quartier latin. Thibaut était un jeune homme joyeux et solide, attaché à ses racines bordelaises, un généreux au sourire franc qui attendait de travailler pour épouser Camille, sa promise depuis leurs quinze ans. Le narrateur était discret et réservé. Né au royaume de K. d’une mère de la bourgeoisie locale et d’un père français expatrié, il restait, depuis la dissolution de ce petit pays d’Asie du Sud-Est, captif d’un étrange et mélancolique sentiment d’exil sans nostalgie. Leur amitié fut aussi immédiate et inconditionnelle que mystérieuse, rien ne semblant les rapprocher. L’arrivée de Camille à Paris, où elle venait poursuivre des études d’art, déséquilibra cette amitié. Le narrateur l’aime aussitôt, et c’est réciproque. Pour lui, c’était à la fois affermir et confirmer le lien avec Thibaut, tout en le bafouant. Combien de temps dure le premier amour ? Toute la vie. Au milieu des vignes du domaine familial de Thibaut, attendant de revoir enfin l’ami fidèle, le narrateur est assailli de souvenirs aussi réels que la brume qui se lève, le vent sur la joue, la lumière dans les arbres. Des décisions ont autrefois été prises, comme ce séjour en forme de fuite au Namdaï, pays voisin du K., mais comment savoir ce qui aurait été perdu, ce qui aurait été sauvé, s’il en avait été autrement ? C’est peut-être pour en avoir le cœur net qu’il a souhaité retrouver Thibaut. Dans ce roman, le temps et l’espace ne se mesurent qu’à l’aune du point zéro de toute existence : le premier amour. Autour de ce centre de grade lui tournoient les réminiscences, les évocations, les regrets, tout ce qui irrigue une vie.
"Mes meilleurs copains" ambiance triangle amoureux délétère.
C’est comme si on lisait le résultat vingt ans plus tard des choix que l’on fait aujourd’hui. Plongée dans l’avenir en même temps que dans les souvenirs, ce livre hypnotique interpelle sur l’absurdité de certaines convictions que l’on croit immuables. Dans l’attente et les réminiscences du narrateur, on ne pense qu’à une chose : il est urgent de vivre, pour ne pas s’enliser dans des situations / errements / vicissitudes envahissantes.